petite randonnée commentée lors de la porte ouverte le 1er mai

MFR Marconne

Le sentier de Randonnée Victor Jacquemont

 

 Le sentier de Petite Randonnée Victor Jacquemont entretenu

Les vingt jeunes en formation CAP agricole « jardinier-paysagiste » de la MFR de Marconne sont partis avec les outils encadrés de leur moniteurs Philippe Briffaut et Gaétan Duponchelle afin de dégager le chemin de randonnée.Dans le cadre de leur formation les élèves de première année sont intervenus sur le chemin rural de Brévillers à Marconne afin d'en faire l'entretien, débroussailler, couper les branchages envahissants, enlever les ronces..

Le Module d'Initiatives Professionnelles « le MIP »

Dans le référentiel professionnel un nouveau module est apparu en plus des matières générales et professionnelles,les jeunes sortants doivent aussi savoir entretenir un milieu naturel : les dunes, les rivières, les sentiers de randonnées, les forêts.

Le sentier Victor Jacquemont

Créé en 2014 et mis en place par la section GMNF(Gestion des Milieux Naturels et de la Faune), ce sentier est un formidable outil de formation pour les élèves en milieu naturel afin de connaître les espèces vivantes de notre secteur local . A travers son entretien , les CAP manipulent et apprennent l'utilisation des matériels.

 Petit rappel : Qui était Victor Jacquemont ?

Botaniste, Explorateur , médecin et géologue, descendant d'une famille d' Hesdin, de Capelle et de Guigny, son buste est érigé au square Boucher-Cadart à Hesdin, la ville berceau de sa famille et une rue du centre ville porte son nom. Il est le dernier des quatre fils de Vanceslas Jacquemont de Moreau , secrétaire général des contributions et de Rose Laisné, Son arrière grand-père François Jaquemont (1665 -1723 ) était le seigneur du donjon et du Haut-Fossé de Guigny .Victor est parti en aventurier et explorateur passionné par les plantes, les sciences naturelles, il a participé sur une première exploration en Amérique du Nord sur recommandations du Marquis de Lafayette.puis il parti en Inde . Il était proche de Stendhal , a croisé Dumas et Mérimée. Mort à l'âge de 31 ans dévasté par une infection amibienne du foie il décède à Bombay en Inde mais il avait répertorié dans ses valises 5800 pièces d'herbier, description d'animaux et d'insectes.Son travail est reconnu, associé à celui de Desfontaines . On lui a attribué le Bouleau blanc de l'himalaya( betula utilis « jaquementii ») ainsi qu'un chat, un papillon et plusieurs autres espèces de plantes.Sa dépouille est revenu dans une crypte du Muséum d'histoire Naturelle.

 Le 1 er mai : la randonnée commentée

Comme tous les ans , le 1er mai , lors de la porte ouverte de la Maison Familiale Rurale de Marconne , les élèves avec Philippe Briffaut vous propose une randonnée commentée au départ du château de Valfosse des 9 h précise. Le retour sera prévu à 12h15.

Le sentier de la MFR



Le sentier de la Maison Familiale Rurale : Victor Jacquemont

  Les jeunes de première sont partis en ballade sur la randonnée de Victor Jacquemont créée en 2015 par la classe de GMNF( Gestion des Milieux Naturels et de la Faune) et leur moniteur Philippe Briffaut .Philippe Briffaut, est le formateur de technique à la MFR, c'est un passionné de marche et de botanique . Un pari réussi : créer un chemin de Randonnée autour de la MFR de Valfosse. Les première ont donc découvert le travail mené par les élèves de l'année précédente. L'objectif était de baliser un sentier et de valoriser le patrimoine végétal, animal et historique de ce secteur, ainsi que de réhabiliter des sentiers à l'abandon.Le groupe est aussi allé en repérage pour garantir l'entretien de ce chemin . Le sentier au départ du parking du dépôt de la DRIRE au hameau du fond de Mouriez à Marconne traverse Capelle les hesdin, Guigny, village où la famille Jacquemont , vieille famille hesdinoise avait une ancienne ferme où à surement vécu Victor Jacquemont , célèbre botaniste , découvreur de plusieurs plantes lors de ces voyages dont le bouleau de l'Hymalaya Betula utilis « jacquemontil», le bouleau à écorce blanche.Le chemin parcourt aussi Brévillers puis revient au point de départ. La ballade s’étend sur une dizaine de kilomètres.Durant ce parcours, le randonneur peut apprécier le charme, la tranquillité d'un paysage champêtre et rural.

Création d'un sentier de randonnée

En 2015 Philippe Briffaut avec les élèves ont planché sur la création d'un sentier de randonnée d'une dizaine de kilomètres autour du château de Valfosse.
Afin de valoriser le patrimoine local rural, de réhabiliter des vieux chemins abandonnés, de connaitre l'histoire des villages environnants, de reconnaître les essences du territoire, les jeunes avec leur moniteur ont travaillé sur un itinéraire possible, sur la charte du randonneur puis aussi sur la topographie des lieux, ils ont aussi recherché des anecdotes sur chaque village traversé.
Le nom de la randonnée " le sentier de Victor Jacquemont " permet aussi de rendre hommage à un jeune aventurier et célèbre voyageur qui a habité à Guigny. Victor Jacquemont a fait simultanément des études de médecine, de botanique et de géologie

Après une première exploration de l'Amérique, il séjourne chez son frère Frédéric à Haïti. Il y rencontre le professeur Cordier qui lui transmet la proposition des administrateurs du Jardin des Plantes du voyage en Inde. Victor accepte et regagne Paris pour préparer ce voyage qui le rendra célèbre. Il regagne la France pour embarquer à Brest le 26 août 1828 à bord de La Zélée. Après une traversée de 8 mois, il fait escale au Cap où il rencontre le capitaineJules Dumont d'Urville qui rentre de son premier tour du monde après un long séjour en Polynésie et le naufrage de La Pérouse.

Victor poursuit sa mission et embarque pour le Pondichéry, puis pour Calcutta où il arrive en mai 1829. Il travaille en Inde durant trois ans et demi et pousse jusqu’au centre de l’Himalaya. Il visite Amber, rencontre l’empereur sikh Ranjît Singh dans sa capitale de Lahore et visite le royaume de Ladakh et Bardhaman. Se sachant très malade, il prépare soigneusement l'expédition de son travail au Muséum d’Histoire Naturelle de Paris. Il est hospitalisé à l'hôpital militaire de Bombay où lui est diagnostiqué une infection amibienne du foie. Il s'éteint le 7 novembre 1832, à l'âge de 31 ans, après avoir écrit ses dernières volontés et fait ses adieux à son frère Porphyre, et à son père.(wikipédia)

Plusieurs plantes portent son nom:L'herbier de Victor Jacquemont est intégré à celui de Desfontaines. Ses très riches collections sont étudiées par Isidore Geoffroy Saint-Hilaire (1805-1861), Henri Milne-Edwards (1800-1885), Émile Blanchard (1819-1900), Achille Valenciennes (1794-1865), Jacques Cambessèdes (1799-1863) et Joseph Decaisne (1807-1882). Ces naturalistes lui dédient plusieurs espèces comme les plantes Betula jacquemontii, Corylus jacquemontii, Prunus jacquemontii ainsi que l'arisème Arisaema jacquemontii.